Familles homoparentales ou transparentales

Les familles homoparentales et transparentales sont des familles dont au moins un des parents est homosexuel ou trans.

Selon l’Association des Parents et Futurs Parents Gays et Lesbiens, les élèves issus de familles homoparentales ou transparentales peuvent être amenés à cacher la réalité de leur famille, par crainte des jugements et des moqueries des autres élèves. Ces élèves peuvent d’ailleurs subir des actes de haine anti-LGBTQI+ en raison de leur appartenance à une famille homoparentale ou transparentale.

Il peut aussi arriver que la situation familiale de ces enfants soit invisibilisée, par les formulaires par exemple, mais aussi par un présupposé de l’hétérosexualité des parents des élèves, considéré comme la norme. Dans son ouvrage Hétéro, l’école ?, Gabrielle Richard explique que «l’hétérosexualité est tant attendue et présumée  qu’on ne la présente que rarement comme une orientation sexuelle à part entière». L’invisibilisation systématique des autres orientations sexuelles, même si elle n’est pas volontaire, est une forme de «violence symbolique » (Richard, 2019) pour les élèves concernés et contribue donc à leur mal-être à l’école.

Ainsi, il est important de prendre en compte ces éléments pour permettre aux élèves issus de familles homoparentales / transparentales de pouvoir se sentir bien dans leur établissement et leur permettre de pouvoir exprimer en toute liberté leur situation familiale. S’assurer de prendre en considération toutes les situations familiales des élèves et prévenir les actes de haine anti-LGBTQI+ est essentiel au bien-être des élèves issus de familles homoparentales/transparentales.

 

Comment bien veiller à l’intégration des familles homoparentales/transparentales dans l’établissement scolaire ?

Prendre en compte les différents schémas familiaux

Il y a différents schémas familiaux chez les élèves. Ainsi, il est important de ne pas présupposer que l’élève est né d’un couple hétérosexuel et vit avec ce même couple hétérosexuel, qui serait constitué de ses représentants légaux.
Plusieurs actions concrètes peuvent être mises en place pour prendre compte les différents schémas familiaux :

  • Utiliser le terme « parent » à la place des mentions « père » et « mère » dans les fiches de renseignements internes à l’établissement ou à la classe demandées aux élèves.
  • Si vous menez un projet avec les élèves en direction de leur famille, préférez les mots “parents” plutôt que “père” ou “mère”. 

Visibiliser les différents schémas familiaux 

Rendre visible des schémas familiaux différents de l’hétérosexualité permet de les faire entrer dans la norme des élèves et ainsi de limiter la peur de la différence ou la haine anti-LGBTQI+.

Par exemple : travailler en classe avec des manuels, des lectures et/ou des exercices mettant en scène différents modèles de couples ou de familles au lieu des traditionnels couples hétérosexuels.

créé par Clémentine Masson, chargée de mission égalité 

Prévenir et lutter contre les violences de la haine anti-LGBTQI+ au sein de l’établissement

Prévenir et lutter contre ces formes de violences permettent de créer un espace sécurisé pour les élèves LGBQI+ mais aussi les élèves issus de familles homoparentales / transparentales.

Vous pouvez vous rendre sur la section Gestion de la haine anti- LGBTQI+ dans l’établissement pour en savoir plus sur comment mettre en place cette prévention et cette lutte.

Rester vigilant/vigilante envers les enfants issus de familles homoparentales et/ou transparentales

Ces élèves issus de familles homoparentales/ transparentales peuvent subir une haine anti-LGBTQI+ en raison de leur schéma familial, il est donc important d’être vigilant/vigilante.

Pour tout comprendre, l'académie vous propose une terminologie adaptée aux élèves LGBTQI+

Pour tout comprendre, l'académie vous propose une bibliographie 

Mise à jour : mai 2022