La Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire - MLDS

En Haute-Savoie, la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) accueille des élèves, âgés de 16 à 18 ans :

  • sans solution à l’issue de leur année de 3ème,
  • ayant décroché après un début de formation  en enseignement professionnel ou général,
  • sans solution suite à une rupture de contrat d’apprentissage,
  • arrivant de l’étranger, francophones et peu scolarisés dans leur pays d’origine.

Ces élèves sont accueillis dans un dispositif dit «Trajectoire+» dont l’objectif principal est de les accompagner, pendant quelques mois ou jusqu’à la fin de l’année scolaire, afin de les amener à construire un projet de formation leur correspondant, par voie scolaire ou par apprentissage, tout en leur permettant de développer leurs compétences et de reprendre confiance en eux.

La prise en charge se déroule en lycée, par groupe de 15 élèves maximum, et comporte des séances collectives, des stages en entreprise, des activités culturelles, des actions civiques et de l’accompagnement individuel.

La MLDS FLE (français langue étrangère) accueille des élèves allophones arrivant de l’étranger (EANA), scolarisés dans leur pays d’origine, et qui ont pour projet l’accès à la formation professionnelle. Ces élèves bénéficient d’une formation en FLE spécifique tout en suivant un parcours similaire à celui des autres élèves de la MLDS.

Dans le cadre de ses missions, la MLDS est un des acteurs principaux des réseaux FOQUALE (Formation Qualification Emploi) de l’Éducation nationale. Dans ce cadre, dans l’académie de Grenoble, les enseignants coordonnateurs/enseignantes coordonnatrices de la MLDS proposent à des lycéens en voie de décrochage un accompagnement spécifique dit « parcours innovant MLDS », sur la base d’une convention avec l’établissement d’une durée d’un mois (renouvelable une fois).
Il s’agit d’un accompagnement individualisé pour élaborer un projet avec la possibilité d’effectuer des immersions dans d’autres filières/établissements, des stages en entreprise et de découvrir d’autres dispositifs (apprentissage, service civique …).

Dans le département 4 réseaux FOQUALE et 4 PSAD (Plates-formes de suivi et d'appui aux décrocheurs), 7 pôles MLDS (Mission de lutte contre le décrochage scolaire).

Obligation de formation

En Haute-Savoie, de novembre 2020 à avril 2021, 1000 jeunes environ ont été signalés aux CIO par l’application nationale de repérage comme relevant de l’obligation de formation et n’étant pas connus des missions locales. Parmi eux, après vérification de leur situation, 700 jeunes avaient trouvé une solution. Sur les situations restantes,  250 jeunes environ ont reçu une proposition d’accompagnement par les CIO et les missions locales. Ils ont ainsi soit repris un parcours de formation, principalement en alternance ,  soit intégré différents dispositifs, majoritairement ceux proposés par les missions locales (PACEA), mais aussi la promo 16 -18 ans de l’AFPA et des missions de service civique.

Plus d'informations sur l'obligation de formation pour les 16 / 18 ans sur le site EDUSCOL et ONISEP.

Les dispositifs relais

Les dispositifs relais contribuent à la prévention du décrochage scolaire en favorisant la persévérance scolaire dans le cadre d'une école inclusive.

Ils s'adressent à des élèves de 5ème, 4ème, 3ème, soumis à l'obligation scolaire, présentant des signes de rejet des apprentissages ou des règles scolaires, absentéistes, ou encore démotivés et faisant preuve de passivité dans leurs apprentissages.
Dans le cadre du Plan Violence, ils peuvent être mobilisés pour prendre en charge des élèves poly-exclus.

Ce sont des dispositifs temporaires prenant en charge des élèves originaires de plusieurs collèges appartenant à un même bassin de formation, sur le temps d’une session de 8 semaines environ.

En Haute-Savoie, les 3 dispositifs relais fonctionnent sous une forme dite mixte. La prise en charge des élèves s’effectue selon une double modalité : dans le collège d’origine, avec un suivi  individuel assuré par l’équipe pédagogique et le coordonnateur du dispositif, et dans l’établissement support du dispositif, à raison de 2 jours par semaine, avec  des regroupements d’élèves. Lors des regroupements, les élèves participent à des projets pédagogiques et éducatifs permettant le développement de compétences psycho-sociales et également du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Ces projets sont conduits sous la responsabilité du coordonnateur du dispositif, avec l’aide de différents partenaires (éducateurs de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse), personnels associatifs…).

Dans le département 3 dispositifs relais (Annecy, Cluses et Cranves-Sales).