Choc des savoirs

Le choc des savoirs a pour objectif d’augmenter le niveau de tous les élèves et réduire les inégalités de résultats. Propositions et ressources.

Le choc des savoirs a pour objectif d’augmenter le niveau de tous les élèves et réduire les inégalités de résultats.  

Dans ce cadre, la mise en place des groupes doit permettre aux élèves de bénéficier d’un accompagnement ciblé et d’un parcours adapté dans l’acquisition des compétences clés en mathématiques et en français. Ces groupes seront mis en place dès la rentrée 2024 pour les classes de 6ème et de 5ème.  

Cette mise en œuvre s’inscrit parfaitement dans notre feuille de route des savoirs fondamentaux et notre priorité que représentent les pratiques efficaces et équitables et doit « permettre à chaque élève d’acquérir et de consolider des méthodes et outils efficaces pour apprendre” à l’aune d’une analyse fine des résultats public par public.

Les groupes de niveaux sont construits en fonction des besoins identifiés par les professeurs. Sur le plan pédagogique, on peut définir le « besoin » par une notion, une compétence de base, qui, lorsqu’elle n’est pas maîtrisée, constitue un point de blocage à toute progression. Il est donc possible d’identifier précisément ce qu’il convient de travailler et de se définir une cible à atteindre. Lorsque cette cible est atteinte, le blocage est levé et l’élève peut reprendre sa progression.

    L’ensemble des disciplines contribue à l’acquisition des compétences clef en les mobilisant dans d’autres contextes d’apprentissage. Il s’agit là de véritables leviers pour dépasser les blocages de certains élèves afférents à une discipline et autant d’occasions de répéter et de mobiliser pour automatiser les apprentissages. L’acquisition des méthodes et outils pour apprendre est l’affaire de tous. Un enseignement concerté, cohérent et progressif des compétences nécessaires à un travail personnel efficace et autonome constitue un passage obligé dans une logique d’enseignement équitable.

    L’établissement gagnera à faciliter le travail collectif et collaboratif des enseignants en termes de progression, d’attendus communs, de démarche pédagogique concertée. Cette nouvelle organisation nous invite collectivement à accompagner le travail d’équipe dans le déploiement des pratiques pédagogiques efficaces et équitables, ceci à travers des réunions régulières d’équipe.

      La constitution d’un ou de plusieurs groupes à effectif réduit répond à la nécessité d’accorder un accompagnement plus fin et repensé aux élèves identifiés à besoin sur les compétences clefs en mathématiques et en français et dont le profil d’engagement dans les apprentissages le nécessite « élèves décalés ». Il ne s’agit donc pas de classer les élèves en trois niveaux de performance en français et en mathématiques mais bien d’identifier les élèves fragiles sur chaque compétence clef. Cette logique d’identification permet d’aller vers la notion de groupe de besoin en fonction des difficultés ciblées chez les élèves sur ces compétences. Pour les élèves de 5ème, il sera judicieux d’identifier les acquis du cycle 3 qui ne sont pas suffisamment maîtrisés.  

        La nouvelle 6ème, telle qu’elle a été organisée à la RS2023, constitue le point d’ancrage pour la mise en œuvre des groupes en 6ème et en 5ème.  

        Une réflexion poussée sur l’analyse des besoins et les points de blocage des élèves en inter degré ; 
        Un partage des pratiques pédagogiques entre le premier et le second degré ; 
        Une opportunité de travail en équipe pédagogique sur le partage des progressions, des attendus, des évaluations ; 
        L’implication des professeurs des écoles gagnera à être pérennisée et renforcée dans chaque collège notamment en co-interventions ou dans le cadre de devoirs faits.

        • Composer des classes de niveau ou de groupes de niveau fixes sur l’année ou qui varient uniquement à la marge ;
        • Isoler un groupe d’élèves identifiés les plus en difficulté sur un regroupement de classe et laisser le reste des élèves dans un fonctionnement de classe ; 
        • Considérer à priori que les élèves qui sont identifiés à besoin en français et le seraient également en mathématiques ;  
        • Chercher à mettre les élèves du groupe le plus faible en situation de réussite en baissant le niveau d’exigence ;
        • Considérer d’emblée que les élèves à besoin éducatif particulier sont dans le groupe le plus faible ;
        • Considérer que les groupes de niveau constitués seront homogènes sur tous les plans et ne plus différencier les démarches pédagogiques ou les approches d’enseignement à l’intérieur des regroupements ;
        • Réaliser des changements de groupes sans en expliciter le fondement, ne pas communiquer aux familles et aux élèves les choix opérés et les changements de groupes.

          Pour la préparation de rentrée 2024, trois webinaires à destination des chefs d'établissement pour des temps d'échange ont été organisés :

          • Vendredi 2 février à 12H00
          • Lundi 5 février à 10H00
          • Lundi 5 février à 18H00 

          Quelques préconisations en images

          Cliquez sur les vignettes pour découvrir la vidéo associée

           

          Rentrée 2024 mise en place des groupes en français et en maths - 6ème / 5ème

          Choc des savoirs - Informations du ministère

          Choc des savoirs - Informations sur education.gouv.fr

          Mise à jour : février 2024

          Informations nationales sur le site education.gouv.fr

          Choc des savoirs